samedi 15 mars 2014

Francophone



Je n'avais pas envie, il faisait trop beau pour aller s'enfermer mais je me suis forcée à prendre mon vélo pour rejoindre l'université et aller écouter une conférence sur "L'influence de la langue sur l'identité sociale au Canada francophone". Finalement, la conférence s'est révélée absolument fascinante. J'ai pu glaner quelques infos sur le joual et le chiac (qu'il ne faut pas confondre avec le franglais) et j'ai entendu à nouveau deux trois petites choses qu'il a été bon de me rappeler même si j'y étais déjà sensible.

Ne dites pas : "Ah? Vous êtes du Québec?" quand une personne francophone vous dit être canadienne. Parce que...et L'Acadie alors? Et l'Ontario? Et le Manitoba? Et la province d'Alberta? Ces provinces comptent, elles aussi, des Franco-Canadiens.
A qui la faute tout ça? Charles de Gaulle et son "Vive le Québec libre!". Phrase au départ bien intentionnée mais très réductrice et qui a eu l'effet d'une bombe chez les Franco-Canadiens. Les gens hors-Québec ont été, tout à coup, rayés de la carte.

Ne dites pas "Votre accent est mignon". Pourquoi? Parce que le Franco-Canadien n'a PAS d'accent. Il parle le français du Québec ou le français de Manitoba ou celui d'Acadie et surtout, ne reprenez pas un Franco-Canadien. Non, il ne fait pas une faute de grammaire ou de vocabulaire.  Il parle un français légitime, pas le vôtre, c'est tout. Et puis, c'est péjoratif et condescendant et ça les irrite sérieusement!

Ne vous attendez pas à ce que les Franco-Canadiens aient la même culture que vous. Les Franco-Canadiens sont plus proches des Américains que des Français du point de vue culturel et n'oubliez pas qu'ils ont leur propre culture. Vous êtes surpris que la personne avec qui vous discutez ne connaisse pas Ernaux, Pennac, Carrère ou Claudel? Et vous? Vous avez lu Michel Tremblay, Gabrielle Roy, Antonine Maillet...et même Laferrière qui pourtant compte parmi les immortels de l'Académie française depuis 2013?

Pour finir cette journée sur le thème de la Francophonie (terme assez sévèrement critiqué depuis peu, je ne sais plus trop qu'en penser), je  suis allée voir la pièce de Jean-Pierre Bacri et Agnès Soral "Un Air de famille". J'ai beaucoup ri.

1 commentaire:

  1. Ceci m'a permis de vérifier : Michel Tremblay, j'ai déjà lu. Ouf !

    RépondreSupprimer